Charge de Véhicules Electriques (VE)

L’année 2013 marque l’année zéro pour les Véhicules Electriques car c’est l’arrivée de la première voiture électrique identique à une vraie voiture ET à moins de 15.000€ TTC, la Renault ZOE ! En 2017, la ZOE 40 offrait environ 300km d'autonomie et était disponible avec 2 moteurs différents (R90 qui plafonne la charge à 22KW et Q90 qui permet la charge jusqu'à 43KW).
Depuis 2020, la ZOE 50 est vendue avec 52KWh de batterie (386 à 395 km d'autonomie norme WLTP) et un moteur 110 ou 135 ch au choix. La prise combo CCS 50KW, est indispensable pour profiter des stations sur autoroute.

Chez YonneSolaire, tous nos déplacements sont en VE (ZOE depuis 2013 et Nissan e-nv200 depuis 2019) chargés par du solaire et nous réduisons ainsi fortement notre empreinte carbone  pour notre fonctionnement ! 

En 2023, l'offre en VE est conséquente mais pas complète...

Si vous envisagez d’acquérir un véhicule électrique voici quelques informations sur les bornes de charge que nous posons, étant agréés VE / ZE Ready 1.2.depuis 2013.

Nous travaillons avec plusieurs marques de bornes fabriquées en Europe : WALLBOX et HAGER

La gamme Hager , grâce à la lecture de la téléinfo émise par le compteurs de consommation,  peut moduler à la baisse la charge puis remonter dès que la puissance disponible est là.

Les bornes WALLBOX sont disponibles avec un câble T2 de 5 ou 7m, ce qui s'avère fort pratique... Elles sont aussi équipées du Wifi et il est possible de modifier la puissance ce charge via une application sur le smartphone. La marque Wallbox fabrique en Espagne.

QUELLE EST LA CONSOMMATION D’UN VÉHICULE ÉLECTRIQUE ?

On entend souvent dire que si tous le monde roule en VE il faudra construire plein de centrales nucléaires et c’est totalement faux.

D’autant plus faux que l’énergie solaire est un parfait complément à cette mobilité écologique avec des charge le jour en énergie photovoltaïque sur place (PV sur sa maison ou sur un abri de voiture !)

Un véhicule électrique consomme moins d’électricité qu’on ne pourrait l’imaginer, notamment parce que son efficacité énergétique est près de six fois supérieure à celle d’un véhicule thermique, dont le rendement réel est de l’ordre de 15 %, près de 70 % du carburant se transformant en fait en chaleur.
 
En moyenne, un véhicule électrique consomme environ 200 Wh/km (chiffre officiel de la ZOE : 145Wh/km !).

Considérant que la moyenne des trajets quotidiens en France est de l’ordre de 34 km, la consommation en électricité correspond grosso modo à la consommation journalière du réfrigérateur + congélateur +  lave-linge de votre habitat, soit 6 kWh.

Si on retient l’hypothèse estimant à un million le nombre de VE à l’horizon 2020, nous aboutissons aux valeurs de consommation suivantes : 34 km x 200 Wh/km x 365 j x 1 million = 2,5 TWh par an, soit environ 0,5 % de la consommation totale d’électricité en France (500 TWh).

Pour mémoire, on peut rappeler que la consommation de nos installations vidéo-télé-informatique représente 12 % de la consommation annuelle totale des français.

La consommation d’électricité liée aux véhicules électriques est donc limitée et n’implique pas, comme on l’entend parfois, la création de centrales nucléaires supplémentaires. De surcroît, la majorité des recharges sera réalisée la nuit, quand la demande est relativement faible et le kWh moins cher. Cependant, il faut souligner l’importance de la programmation de la charge, afin que la consommation d’électricité des véhicules électriques ne se fasse pas en période dite de pointe, une période où l’électricité est en outre plus coûteuse et plus carbonée.

Rappel : 1 kWh = 1000 Watt pendant 1 heure.